InterviewsLes femmes d'Europe

Laurence Van Accoleyen

Pack Lmf Pack Basic

1- Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités

Je suis Laurence Van Accoleyen, j’ai 48 ans. Après avoir été dépendante à l’alcool pendant plus de 20 ans, j’ai réussi à arrêter de boire et à commencer une vie sobre. Arrêter l’alcool a tellement transformé ma vie que j’ai eu envie de partager cette expérience avec le plus grand nombre.

J’ai voulu le faire pour plusieurs raisons.

D’abord parce que j’ai eu honte de moi presque toute ma vie : J’ai voulu montrer qu’il est possible d’avoir eu un parcours difficile, voire chaotique et de s’en sortir.

Si je parle publiquement de mon problème avec l’alcool, c’est aussi pour faire évoluer les mentalités, notamment autour de l’alcool au féminin.

Enfin, j’ai envie de montrer une image positive de la sobriété. Etre sobre, ce n’est pas se priver d’alcool, c’est s’offrir une vie sans culpabilité. La sobriété c’est plus de joie, plus de confiance en soi et une vraie liberté retrouvée.

2- Et votre vie professionnelle

J’ai travaillé depuis mes 17 ans. D’abord dans l’hôtellerie puis dans de nombreux corps de métier différents. Un peu touche à tout, un peu hyperactive et aussi, je me lassais vite de chacun de mes postes. Je suppose que l’alcool n’aidait pas à être plus stable.

Il y a un peu plus de 10 ans j’ai passé un concours de la fonction publique où je suis restée presque 10 ans. Je suis aujourd’hui en disponibilité mais je vais bientôt perdre le statut de fonctionnaire. Ce n’est pas un problème, je ne me sentais ni heureuse ni épanouie dans la fonction publique. Il y a 8 mois, et après plus d’un an de préparation, j’ai lancé ABC Sobriété. Sur le site internet, je propose un programme en 3 versions (1/3 ou 6 mois). Il s’adresse aux femmes dépendantes qui veulent arrêter de boire en toute discrétion. Je propose également un bilan sobriété qui s’adresse à tous : c’est une séance qui permet de faire le point sur sa consommation d’alcool et d’envisager la suite. Cure, traitement avec un médecin, accompagnement individuel…

Lire aussi :   Imane BENKABBA

Enfin, j’interviens également en milieu professionnel et auprès des jeunes pour faire de la prévention. L’idée n’est pas de diaboliser l’alcool mais de partager mon expérience et mon parcours pour parler des risques liés à une consommation excessive. Mes interventions sont informatives, déculpabilisantes et ouvrent au dialogue et à la prise de conscience.

3- Et pourquoi ce secteur d’activité

C’était une évidence pour moi de partager ma chance d’avoir pu commencer une nouvelle vie sans addiction. J’avais envie, besoin de pouvoir dire au plus grand monde “Oui, arrêter de boire n’est pas facile, cela demande des efforts, il faut parfois passer par des rechutes mais JAMAIS vous ne regretterez d’avoir arrêté de boire”. Vivre sans dépendance est le plus beau cadeau que l’on puisse se faire.

4– Quels sont vos projets à venir ?

Je vais continuer à intervenir le plus souvent possible dans les entreprises mais aussi auprès des jeunes qui ont beaucoup de questions et qui, contrairement à ce que l’on pense, sont très ouverts à la discussion et aux confrontations d’idées. En dehors des problèmes liés à la consommation d’alcool, je me bats principalement pour éviter la conduite en état d’ivresse pour les jeunes et les adultes. On peut se sortir de l’addiction et c’est magique, en revanche, on ne se remet jamais d’avoir provoqué un accident s’il a été mortel. Tuer son passager, un piéton ou un conducteur qui arrivait en face est une expérience que je n’ai pas vécue mais que je ne souhaite à personne. Sauver des vies et éviter d’en briser à cause de l’alcool me tient particulièrement à coeur.

Lire aussi :   Khaoula JDIA

Enfin, je travaille à développer un nouveau programme qui touche, cette fois, à l’addiction au sucre mais il faudra encore des mois de travail avant qu’il ne voit le jour.

5- Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

J’ai eu un cancer à l’âge de 12 ans, j’ai été malade plusieurs années et opérée plusieurs fois également. A l’époque je n’ai pas compris que si mon corps avait fini par guérir, il restait des séquelles et des blessures émotionnelles ou psychiques à guérir. Avoir ignoré cette information m’a empêché de prendre soin de moi correctement et a joué dans le début de mon addiction.

Le deuxième évènement est le jour où j’ai décidé d’arrêté de boire et où j’ai réussi. Avant cela j’avais connu des essais avortés et des tentatives ratées ce qui est souvent le cas (et normal) quand on veut arrêter une addiction. Cette fois-là, j’ai su dès le début que c’était la bonne. Bien sûr, il m’a fallu des efforts, des larmes, du courage et pas mal d’autres choses encore pour arrêter de boire et maintenir ma sobriété mais le jeu en valait vraiment la chandelle. Depuis je vis ma deuxième vie avec beaucoup de gratitude. Je suis tellement heureuse d’être libérée et d’avoir la chance de profiter de tout sans ce produit qui empoisonnait ma vie.

6– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Définissez quelle est votre propre notion de la réussite. On peut s’inspirer de femmes qui ont réussi, on peut admirer des femmes fortes mais il ne faut jamais oublier qui l’on est avec ses propres valeurs, ses propres forces. Ayez une vision claire de ce que représente la réussite pour vous, et attachez vous à cette image pour réaliser VOS rêves.

Lire aussi :   Maha BENSLIMANE

7- Votre avis sur la situation de la femme en France

J’ai énormément de chance de vivre en France où la femme a beaucoup plus de privilèges que dans de nombreux pays où les droits des femmes sont bafoués chaque jour. Bien sûr il y a encore de nombreux points d’amélioration sur la conditions des femmes (sur l’égalité des salaires notamment) mais je me réjouis de vivre dans un pays où je peux m’exprimer sans peur et bénéficier d’un système de santé qui, s’il n’est pas parfait a le mérite d’exister.

8– Votre avis sur le site ?

J’aime beaucoup la visibilité qu’il donne à des femmes au parcours différents, qui viennent d’horizons différents aussi. C’est une fenêtre ouverte sur la diversité, la mixité et l’ouverte d’esprit. C’est également une belle source d’inspiration pour d’autres femmes et jeunes filles aussi.

9– Dernier mot ?

Attachez vous à vos rêves et ne renoncez jamais à les atteindre.

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Décembre 2023

Pack Lmf

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page