Interviews

Nora BERRADY

Pack Lmf Pack Basic

1- Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités

Bonjour, je m’appelle Nora BERRADY, je suis actuellement IT HR & Business Manager chez CAPFI AFRICA ESN spécialisée en placement de ressources IT en régie.

Je suis née en 1983 à Rabat, je vis à Témara et je travaille à Casablanca.

Mon parcours est assez particulier, je suis issue d’un master en communication et formation dans les organisations, suite à cela et pour ne pas rester au chômage, j’ai enchaîné les expériences allant de conseillère client en centre d’appel à Chargée de recrutement IT et aujourd’hui j’occupe le poste de IT HR & Business Manager.

Un parcours particulier pourquoi, parce que tout simplement dans les différentes fonctions que j’occupais, je ne me retrouvais pas, que cela soit dû au métier lui-même, ou au style de management.

Attention ! je ne dis pas que ces expériences n’étaient pas constructives, au contraire.

Celle en centre d’appel m’a permis de découvrir d’avantage des éléments sur notre société. Je dis toujours que le centre d’appel c’est notre société en petit comité et j’y ai rencontré de belle personnes, de toutes les cultures, de toutes les générations, de toutes formations.

Mon expérience en tant que chargée du suivi de la formation était enrichissante dans la mesure où j’ai appris un métier, elle m’a aidé à toucher ne serait ce que pour quelques mois un domaine qui me rapprochait des ressources humaines, domaine dans lequel je voulais percer.”

2- Et votre vie professionnelle

Une vie professionnelle assez particulière parce que j’ai souvent été catégorisée comme un profil papillonaire, je changeais beaucoup de postes, je le suis moins maintenant Dieu merci. Pourquoi, tout simplement j’ai trouvé ma vocation.

En effet au moment de m’inscrire aux études supérieurs je souhaitais faire un master en Ressources Humaines, malheureusement ou heureusement d’ailleurs je n’ai pas été sélectionnée et j’ai du me tourner vers un Master en Communication et formation dans les Organisations.

A ce moment là je ne savais pas qu’une rencontre avec un professeur, qui à l’époque nous enseignait l’Andragogie (Formation des adultes), confirmerait l’orientation que je voulais donner à ma carrière.

En effet dès le départ je savais que j’étais faite pour les Ressources Humaines et spécialement le recrutement.
Tout à commencé lors d’une activité universitaire qui tournait autour de l’entretien d’embauche et chance ou hasard, j’ai été choisie pour cette activité.

Lire aussi :   Sandie Archimède

Une fois l’exercice terminé le professeur vient vers moi et me pose cette question et en même temps confirme ma profonde conviction « Que viens-tu faire dans ce master, tu es plus un profil ressources humaines et tu es faite pour le recrutement ».

C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à orienter mes recherches vers des postes de Chargée de recrutement.

3- Et pourquoi ce secteur d’activité ?

Comme expliqué précédemment, je travaille dans le recrutement, cependant c’est un recrutement assez spécialisé qui est le recrutement des profils IT(Informatiques)

Pour répondre sincèrement c’est le secteur qui est venu à moi.

Je m’explique, je faisais mes recherches d’emploi tranquillement sur internet et une intuition m’avait orientée vers un site que je ne consultais pas souvent, et là il y avait une annonce qui m’intéressait dont l’intitulé était « Chargée de recrutement IT Junior » sachant qu’à ce moment là je ne savait même pas ce qu’était le recrutement IT, le cigle « IT » en lui même ne m’évoquait pas grand chose.

J’ai déposé ma candidature et j’ai été contactée par téléphone, et je me rappelle à l’époque le directeur de l’entreprise, m’avait fait remarquer que le poste est ouvert pour les Bac+3 et que j’étais un bac+5 et que le salaire n’allait pas suivre.

Ma réponse était simple, « Monsieur, je souhaite travailler dans le recrutement »
L’aventure démarre.

J’assure le premier recrutement, le 2ème, le 3ème… et je deviens « addict » pourquoi ; tout simplement c’est un métier ou le relationnel prime, c’est un métier ou la complexité des profils est un challenge au quotidien est c’est un poste avec de l’apprentissage continue.

Aujourd’hui grâce à cette 1ère expérience, j’ai pu tracer un chemin de carrière dont je suis assez fière dans ce domaine et cela m’a permis aussi d’exploiter ces 7ans d’expérience pour mettre mes compétences au service de certaines entreprises en France.

Effectivement, je suis partie à Paris pour travailler pendant 1 année dans les entreprises françaises, chose que j’ai considéré comme un partage d’expertise dans le domaine et dans la manière de faire.

Grâce à cela, j’ai pu toucher à un autre volet qui n’est pas si loin du recrutement, puisque à mon sens ce sont deux domaines complémentaires, notamment le volet « Business Développement » ou « ingénierie d’affaire » autrement dit le commercial, c’est-à-dire aller à la « conquête de nouveaux portefeuilles client »

Lire aussi :   Awha OYANE MBA

4– Quels sont vos projets à venir ?

Vous savez moi j’ai toujours été fascinée par la psychologie, pour cela actuellement je suis en phase de préparation pour faire un Master en coaching et Développement Managérial, ce qui me permettrait en parallèle de mon poste actuel, d’exercer le coaching, une passion découverte récemment, celle de coacher, conseiller, orienter, aider à solutionner les problèmes en donnant des méthodes et des techniques.

L’orientation vers ce master, est venue après une longue réflexion et suite à la recommandation de mon entourage, qui trouve effectivement que j’ai le profil d’accompagnateur.

Ce master comme vous pouvez le voir au titre, comporte deux volets, la partie coaching et la partie développement managérial, donc même sur le plan professionnel, vu que je suis amenée à coacher des candidats avant leurs entretiens, et à manager une équipe de recruteurs, je pense que celui-ci me permettra d’affiner et appuyer mes compétences à ce sujet.

A la longue pourquoi pas créer ma propre entreprise orienté coaching et parallèlement changer mon poste actuel vers un poste de DRH.

4- Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie ?

L’événement le plus douloureux qui a pu marquer ma vie, c’est le décès de mon grand père maternel, il était un père pour moi, et sincèrement quelque soit notre âge nous ne sommes jamais prêt perdre quelqu’un .
Il m’a inculqué les valeurs, il me marquait toujours par sa tolérance, et son ouverture d’esprit, son écoute, chose que j’ai hérité de lui, sa culture générale, son amour de la lecture, je pense que sans lui je ne serait pas à ce stade de ma vie.

Pour l’anecdote, mon grand père était dans l’armée, et moi j’avais raté une année au lycée et je ne l’avais pas accepté, et quand vous êtes enfant pour vous l’adulte, c’est le symbole de la réussite, donc à cette âge, je devais avoir 14 ans, vous ne cherchez pas à connaître si cet adulte à échoué à un moment de sa vie.

Voyant que j’étais mal après cet échec, il est tout simplement venu vers moi pour me dire « Moi qui suis devant toi, j’ai échoué plusieurs fois, et pourtant j’y suis arrivée et tu y arriveras, tu es une personne ne te limite jamais à tes échecs, relèves toi et avance » et aujourd’hui j’applique cette devise, si je puis-dire à tous mes moments de faiblesse, de doutes et d’échecs.

Lire aussi :   Zineb Boughaleb

Un autre événement qui a marqué ma vie, et je ne me serais jamais vu dire cette phrase, « l’herbe n’est pas plus verte ailleurs », c’est mon année passée en France. En bref, on ne mesure pas la valeur de ce que l’on a que lorsqu’on s’en éloigne. Ne serait que la Maman dans mon cas.

6– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Le conseil ultime, est de croire en elles, de ne jamais baisser les bras, que l’échec est une épreuve qui permet de se relever meilleure et de dépasser ses limites.

Qu’elles avancent et surtout ne pas faire attention aux préjugés, ne pas écouter les gens autour d’elles. Et s’il n’y a pas de critiques donc il y a quelque chose qui ne marche pas.

L’échec n’est pas une fatalité en soi, c’est une nouvelle chance pour un nouveau départ.

7- Votre avis sur la situation de la femme au Maroc

Je suis fière des étapes qu’a traversé la femme marocaine, pour arriver au stade ou elle est maintenant et pas qu’au niveau national.

Je souhaiterai donc rendre hommage, à toutes les femmes allant des mères au foyer, des aides ménagères, des conductrices de bus/trains/avions, des femmes du corps militaire, des professeurs, des éducatrices, à nos ministres femmes que ce soit au Maroc ou à l’international, elles se sont battues et se battent toujours face aux préjugés pour faire valoir la place de la femme dans la société.

Je suis fière de faire partie de cette gente féminine qui ne recule devant rien pour éduquer, défendre, qui se bat sans relâche pour elle, pour les siens, et pour la patrie.

8– Votre avis sur le site ?

J’ai eu l’occasion de visiter le site je trouve que c’est une très belle initiative de mettre la gente féminine à l’honneur.

9– Dernier mot ?

Je tenais tout d’abord à vous remercier pour cette attention et d’avoir sélectionné mon profil pour paraître avec vous. J’espère que ces petits mots raisonneront dans le cœur d’autres femmes qui peut-être se reconnaitront en moi.

 
Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Octobre 2022

Pack Lmf

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page