Interviews

Nasteo Omar

Pack Lmf Pack Basic

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter et nous raconter votre parcours et vos activités ?

Bonjour, je m’appelle Nasteo Omar 36 ans, mère de 3 beaux enfants (une fille de 10ans, un garçon de 8ans et d’un petit dernier de bientôt 4ans). D’origine somalienne, je suis arrivée en France à l’âge de 12 ans avec ma famille où j’ai poursuivi mes études.

J’ai un Bac ES en poche, après l’obtention de celui-ci je me suis lancé dans le monde du travail en effectuant divers métiers pour la plupart administratifs. J’ai travaillé par la suite dans une boîte spécialisée dans le transport de fonds pendant 5 ans en CDI.

En 2021, après la crise du Covid-19, j’ai décidé de sauter le pas et de me lancer dans le métier qui me passionnait tant : IMMOBILIER.

Coté vie associatif, je suis fortement impliquée dans une association qui lutte contre le CANCER chez l’ENFANT dont le nom est EVA POUR LA VIE. En effet, cette association me tient vraiment à cœur car de nos jours cette maladie n’est pas assez soutenue par les autorités gouvernementales du fait que cela coûte trop cher à financer à l’Etat. A savoir que le cancer est la seconde cause de mortalité chez les enfants après les accidents. Pourtant très peu de fonds sont alloués aux cancers pédiatriques en France. Et cette association soutien les chercheurs et les familles ; en interpellant l’Etat dans l’amélioration des conditions des familles en leur venant en aide lors de cette période très difficile et aussi pour l’amélioration des moyens pour les chercheurs. C’est un projet qui me tient énormément car cela peut arriver à tout parents est qu’une solidarité, une bienveillance, et de l’empathie de TOUS peut faire avancer les choses.

Et votre vie professionnelle ?

Au cours de mon CDI dans la boîte où j’étais, le projet de reconversion professionnelle me trottait beaucoup dans la tête. J’ai décidé du coup, après la crise du Covid-19 de sautait le pas et enfin réaliser mon rêve : me lançait dans l’immobilier. Non pas sans appréhension, car je quitté un CDI pour être à mon compte, chose qui est difficile lorsque l’on a 3 enfants très jeunes et un mari lui aussi à son compte.

Avec le soutien indéniable de mon mari et mon envie de concrétiser mon projet, j’ai décidé de quitter la boîte ou j’étais après une rupture conventionnelle. Mais chose importante pour moi : il fallait que je me FORME, je ne voulais pas me lancer juste comme ça. Du coup j’ai débuté juste après mon départ une formation intense qui a duré 8 mois et la fin de celle-ci j’ai enfin obtenu mon diplôme. Et avec ces solides connaissances en poche et avec une grande détermination et persévérance j’ai pu occuper mon premier poste juste après mon diplôme en tant qu’Agent Commercial dans une agence immobilière traditionnelle. Et de là, j’ai pu signer mon premier mandat exclusif et ma première vente. Ce qui à boosté mon envie de poursuivre et de me dire que j’étais faite dans ce métier. Après cela j’ai été contacté par une agence qui à été attiré par mon parcours et qui a décidé de me recruter. J’ai de suite accepté car les principes et les valeurs véhiculés par celle-ci correspondaient parfaitement aux miens. Du coup, j’ai rejoint l’équipe LLOYD&DAVIS spécialiste des biens Résidentiels et Prestige, et depuis je me sens bien .

Lire aussi :   Gaelle Sebbagh

Et pourquoi ce secteur d’activité ?

Depuis toujours, j’ai toujours été attiré par le milieu de l’immobilier non pas par son côté financier mais plus le fait d’accompagner les personnes dans leur projet de vie ; car l’achat ou la vente de son bien est un des critères importants dans la vie d’une personne. Et mon rôle est de les accompagner non seulement sur le plan financier à savoir dans les négociations mais le plus important pour moi dans ce métier est l’aspect HUMAIN qui doit être mis en avant. En tous cas pour ma part dès le départ, je m’intéresse à la personne et son projet et non à son bien (car son bien ne peut pas changer, il est telle qu’il est mais le projet de la personne change). Donc pour l’immobilier de nos jours doit changer d’image et baser sa stratégie dans l’HUMAIN avant tout. Et c’est cela qui me plait dans ce métier, car on rencontre différents personnalités, et on doit s’adapter à chaque projet (tel un caméléon) et répondre aux besoins et attentes des clients. Tout en restant souriant, bienveillant, professionnelle, éthique et enfin transparent dans les services apportés.

Quels sont vos projets à venir ?

Pour le moment pas de projet vraiment précis, mais mon principal objectif est de se former encore et toujours car c’est cela qui fait que l’on reconnaît un vrai professionnel : toujours Apprendre et se Former ; et surtout se démarquer dans ce métier (on le voit principalement occupé par des hommes). Les femmes jouent de nos jours un rôle essentiel dans ce métier qui tend vers l’humain et l’empathie, dont les femmes en sont dotées. Sans oublier que nous les femmes sommes capables de mener un bien, un projet tant dans l’aspect émotionnel et empathique que sur la partie business.

Lire aussi :   Ikhlass FERRANE

Un projet ???= peut être monté en compétence et un jour ouvrir ma propre agence composé de femmes et spécialisé dans l’immobilier de PRESTIGE INTERNATIONAL.

Quels sont les moments ou évènements qui ont changé votre vie ?

Le moment qui a marqué ma vie : est celui où j’ai pu prendre confiance en moi et en mes capacités. Le jour où j’ai reçu mon diplôme après beaucoup d’efforts, surtout lorsqu’on est une maman de 3 enfants jeunes, réussir à concilier formation intense et vie de famille. Cela a été une fierté pour moi d’avoir pu gérer tout cela et au final réussir après de nombreuses années sans être retourné sur les bancs de l’école.

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Au travail, les femmes de nos jours sont souvent confrontées aux inégalités, mais surtout à leurs propres freins inconscients parfois malheureusement. Je pense, bien sûr avec humilité qu’il ne faut pas être 100 % compétente pour se sentir légitime dans le monde du travail, mais plutôt apprendre que l’échec fait partie de la vie et qu’au contraire elle nous fait avancer et à corriger certains détails pour pouvoir continuer. Si vous avez un rêve, ou une passion allez au bout de votre rêve, on a qu’une vie et il faut en profiter. Ne soyez pas décourager par tous les obstacles mis en travers de votre chemin, parfois même les freins viennent de nous-mêmes, il faut pouvoir les enlever et continuer le

processus d’accomplissement de soi. Malheureusement le poids des générations passées sur les femmes a fait que celles-ci se sent inférieures dans l’accomplissement d’un rêve. Je pense que cela ne devrait pas être un frein mais plutôt une détermination pour aller de l’avant et concrétiser son
rêve peu importe le regard que porte la société sur nous. Il faut pour moi se concentrer sur soi-même, être dans l’acceptation de soi, et surtout pouvoir se détacher de tous regard. Un travail sur soi-même est nécessaire au préalable. Donc mon message pour les femmes : n’abandonnez jamais un rêve ou une passion, vous êtes plus forte que vous ne le pensez alors n’hésitez pas allez-y à fond et n’ayez
pas peur des échecs sur votre route au contraire c’est grâce à eux que vous atteindrez le sommet.

Lire aussi :   Houda Bennis

Votre avis sur la situation de la femme en Somalie

La situation des femmes de mon pays d’origine, n’a pas tant que ça évolué ou du moins légèrement. Le problème de l’alphabétisation reste le facteur discriminant des femmes. Mais on a observé depuis les années 2000 une augmentation du taux d’alphabétisation chez les femmes, ce qui en fait un premier pas vers l’éducation des femmes. Néanmoins, la femme subit une discrimination, sur le plan culturel par la préférence donnée par les familles au garçon et au chef de famille. Malheureusement tant que la culture, les traditions l’emporteront sur l’évolution des mentalités, la place des femmes sera toujours en second plan. Mais cette image de la femme (peut-être modérée), on le voit également en France, et dans le monde entier sous d’autres formes plus au moins implicites.

Votre avis sur le site ?

A vrai dire, je ne connaissais pas votre site, mais j’ai parcouru les différents portraits et témoignages, et je trouve cela très enrichissant ; et mettre en avant plusieurs femmes d’horizons différents, parcours différents est une idée de génie. Ce site permettra aux femmes du monde entier de s’en inspirer et les motiver pour se mettre en avant ENFIN. On est des femmes certes, mais également des êtres humains avec des envies d’accomplissement. En tous cas, bravo et que ce site recueille encore plus de portraits de femmes et montre la richesse que l’on peut trouver chez chaque femme du monde entier. Je vous souhaite longue vie et prospérité.

Dernier mot ?

« Il n’y a qu’une façon d’échouer , c’est d’abandonner avant d’avoir réussi » Cette citation m’a accompagné tout le long de mon projet professionnel et m’a permis dans les moments de doute de me la relire à chaque fois. Les doutes font partie du processus d’accomplissement, c’est normal il ne faut pas rester bloqué sur ces doutes et tout lâcher. On est plus forte que l’on ne pense , il faut juste s’en rappeler chaque jour.

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Décembre 2022

Pack Lmf

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page