Interviews

Cyrine Abdelkhalek

Pack Lmf Pack Basic

1- Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités.

Bonjour, je m’appelle Cyrine Abdelkhalek, J’ai 24 ans, j’ai une licence fondamentale en droit privé auprès de la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis, et actuellement je suis entrain de préparer mon mémoire de recherche en Master Common Law (Droit Anglo-Américain).

Je suis tellement passionnée par la lecture, l’écriture, la musique, le théâtre et la nature.
Ça fait un bon moment que j’ai devenue intéressée par le travail associatif.
J’étais chef de comité intérêt public dans Rotaract Sciences juridiques en 2019.
Membre fondateur de la jeune chambre internationale, OLM : JCI Mornaguia en 2020.
Chef de projet en 2021.
Actuellement, membre de bureau exécutif en tant que conseillère juridique et Conseillère des relations extérieures en 2022.
Actuellement Juriste dans le département juridique de l’Association Tunisienne de l’Espace : 2022.

2- Et votre vie professionnelle

En termes de la vie professionnelle, je n’avais pas vraiment l’opportunité de travailler en plein temps ou dans mon domaine vu la nature de mes études en droits qui nécessite un engagement total mais j’ai travaillé en marketing durant les vacances et je suis actuellement English Tutor en freelance en parallèle avec mes études.

3- Et pourquoi ce secteur d’activité

J’ai choisi le domaine de droit par nature je pense, je me souviens que j’étais un enfant avec une personnalité d’avocat , j’étais tout petite et je me suis permis d’avoir des débats avec mes parents, mes oncles , mes tantes et j’avais toujours cette envie d’argumenter et d’avoir mon propre point de vue, et puis avec la révolution, avec les événements politiques, les problèmes de sécurité et de terrorisme , les difficultés économiques et la corruption j’ai commencé à déchiffrer vraiment ce que je veux faire comme carrière et c’était absolument une carrière en droits , en tant que juge , avocat , cadre en gouvernement ou même ministre ou présidente rien que j’avais toujours cette envie de changer, de faire quelque chose pour mon pays et pour les futures générations car durant toute cette période post-révolution j’ai constaté que nous les jeunes , nous sommes plus dans l’image et encore nos ambitions , nos visions et nos rêves ont été volés.

Aussi je suis une personne très emphatique et j’ai un sens de justice énorme, ce qui me pousse toujours à défendre plein de causes et surtout la vérité, la paix et la liberté.

Lire aussi :   Tatiana MARCHAND DELLECH

4– Quels sont vos projets à venir ?

Prochainement, je vais poursuivre mes études en doctorat, le monde de recherche me séduit énormément ! c’est tellement magnifique de te plonger dans des articles et des ouvrages dans un domaine que tu adores beaucoup et de pratiquer d’une manière permanente une telle gymnastique d’esprit entre la philosophie de Droit et la réalité du monde en termes des lois et de justice.
Je vais également me focaliser sur le concours de CAPA pour que je devienne avocat.

Je considère aussi faire un deuxième master en « « Crimnal Law » en Angleterre.

5-Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

Durant les deux dernières années, j’ai confronté plusieurs difficultés dans ma vie personnelle au point que ça affectait gravement ma santé mentale.
J’étais indépendante, j’habitais seule, je gère toutes mes responsabilités tout en passant d’une période assez stressante et une pression infernale ce que m’a fait confronter des difficultés respiratoires, des crises de panique et d’angoisse, vertige, anxiété, des palpitations de cœur et insomnie.

Et avec tout ça, j’avais l’obligation de passer mes examens, de gérer ma vie personnelle et mes engagements avec les organisations dans lesquelles je fais partie.
J’ai passé des mois entre les médecins spécialistes, les hôpitaux et finalement j’ai consulté un psychologue.
Cette expérience était une leçon de vie, ça changeait mes perspectives et m’a rendu plus forte.

6– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Être une femme est déjà quelque chose, je pense que nous avons tous le pouvoir et la capacité de briller et de faire des merveilles.
Pour les femmes qui veulent réussir dans leur vie, je pense qu’elles doivent commencer par pratiquer quelque chose qu’elles adorent, travailler sur leurs compétences personnelles, sortir de leur zone de confort, trouver le plaisir lors d’apprendre et prendre des positions de leadership, que ce soit dans la vie professionnelle ou associative.
elles doivent aussi croire en eux, et faire d’eux-mêmes une priorité et ne pas être influencées par des normes ou des barrières sociales qui peuvent voler leurs vies et leurs rêves.

Lire aussi :   Hind Lahmami

7- Votre avis sur la situation de la femme en Tunisie

En raison du statut particulier des femmes tunisiennes, le pays est souvent mentionné comme étant à l’avant-garde des droits des femmes dans le monde arabe. Les Tunisiens ont été plus activement impliqués dans le développement du pays depuis la promulgation en 1956 du Code du personnel statutaire (CSP). Les femmes tunisiennes ont récemment joué un rôle crucial dans la transition démocratique qui a suivi la révolution.

Aux plus hauts niveaux des secteurs public et privé, un nombre croissant de femmes occupent des postes de direction. De plus, des signes encourageants peuvent être observés dans le fait que le pays se classe quatrième dans la région MENA pour l’égalité des sexes. Les femmes représentent 42% des étudiants de niveau supérieur en Tunisie, ont un taux d’alphabétisation de 72% et occupent 36% des sièges législatifs du pays.
Cependant, cela choque encore les gens dans un pays comme la Tunisie quand il y a de la violence contre les femmes. L’adoption de la loi de 2017 qui vise à interdire toutes les formes de violence à l’égard des femmes, à mon avis, a été une grande victoire en raison des échos d’actes d’intimidation qui auraient été commis contre des femmes de divers âges et de divers statuts socioéconomiques.

8– Votre avis sur le site ?

Je suis tellement impressionnée par l’idée de ce site et je vois qu’il représente un portail d’inspiration et de motivation pour toutes les femmes et les jeunes filles.
Ça met en valeur leurs success stories et leurs visions.

Lire aussi :   Nour Henchiri

9– Dernier mot ?

Merci Beaucoup pour m’avoir offert cette opportunité de parler avec vous et être parmi vous, je suis très reconnaissante et je vous félicite pour le bon travail que vous fassiez.

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Novembre 2022

Pack Lmf

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page